François Bost et Sylvie Daviet (dir.)

 

Les rapports entretenus par les entreprises avec l’environnement sont multiformes et puisent leurs racines dans la Révolution industrielle. Ils ont fait l’objet d’une attention accrue à partir de la décennie 1960-1970 et plus récemment encore avec les problématiques du réchauffement climatique et les nuisances, dommages et risques dont les entreprises sont potentiellement porteuses. Le modèle de développement qui recherche le profit maximum en un minimum de temps se trouve désormais interpellé, voire remis en cause par les impératifs du développement durable. Ce dernier ne peut en effet s’accommoder que du temps long, surtout lorsqu’il s’agit de préserver les ressources naturelles.
En se proposant de sortir du débat classique et souvent stérile qui oppose environnement et entreprises, préservation et rentabilité, cet ouvrage a pour vocation de s’interroger sur les dynamiques existant entre firmes, environnement et territoires.
Quelles nouvelles formes de relations sont à inventer pour le siècle qui s’ouvre ? Peut-on concilier compétitivité et durabilité des territoires ? Le développement durable peut-il se transformer en nouveau moteur de l’économie, de la croissance et de l’emploi ? Quels sont les apports de ce débat pour les sciences humaines et, en premier lieu, pour la géographie, qui trouve là un nouveau champ de recherche prometteur ?

Sommaire

  • Introduction, François Bost et Sylvie Daviet

Entreprises, risques et conflits

  • Gestion des risques et stratégies industrielles dans la vallée de la chimie en région Rhône-Alpes, Jacques Donze
  • Aux sources catastrophiques du droit des catastrophes, Julien Betaille
  • Le tourisme facteur de nuisances et de risques, Philippe Callot
  • La SAMIR : raffinage et environnement dans la région de Mohammedia (Maroc), Hindou Baddih et Fatiha Khihel
  • De conflits en coopérations : territoire et environnement industriel dans l’agglomération de Dunkerque, Christophe Beaurain et Jérôme Longuépée

Acceptabilité de l’entreprise et prise en compte de l’environnement

  • L’exploitation du lignite en Allemagne, ou comment rendre acceptable une activité dévastatrice, Michel Deshaies
  • La prise en compte du tourisme durable par les pouvoirs publics : les « plans qualité » des entreprises touristiques en Wallonie (Belgique), Jérémy Dagnies
  • Le développement durable et le rejet de l’entreprise tertiaire, l’exemple d’IKEA dans les Alpes-Maritimes, Solange Montagné Villette
  • Quand l’usine ne se cache plus : le cas du hall de montage de l’Airbus A 380 à Toulouse, Yann Fergusson
  • Entre gestion locale de l’eau et régulation climatique globale : l’hydro-électricité d’EDF dans le bassin de la Garonne, Eloi Leymarie

Produire autrement, les nouveaux marchés de l’environnement

  • La politique qualitative d’une coopérative viticole et la modération de l’usage des pesticides en Languedoc-Roussillon, Jean-Max Girault et Christian Nicourt
  • L’enjeu de la biodiversité : l’exemple de l’entreprise brésilienne Natura en Amazonie, Anna Gressing
  • De l’industrie prédatrice aux « Clean Tech » : jeux d’acteurs, construction des savoirs et concurrences territoriales dans la région du Nord-Pas-de-Calais, Christine Liefooghe
  • La dynamique du marché des services environnementaux : le cas de la Suisse, Harald A. Mieg
  • La filière Surf et Voile sur le littoral atlantique français, entre nature et développement durable, Didier Vye

Politiques environnementales, acteurs et société civile

  • Genèse d’une ville verte : urbanisation et environnementalisme dans la métropole de San Francisco, Richard A. Walker
  • REACH : la question chimique et les industriels en Europe, Céline Pascual-Espuny
  • Changement climatique, politique du village global et partenariat dans les pays en voie de développement, Federica Ranghieri


2011 – 360 pages – Format : 15×21 cm
isbn : 978-2-84016-073-1 – Prix : 26€
Langue : français

Consulter la version en ligne (OpenEdition Books)logo-oeb