Henri Desbois, Philippe Gervay-Lambony (dir.)

Ce livre est une exploration à deux voix, par le biais des œuvres littéraires, de l’expérience humaine de l’espace. Dans le premier essai, Henri Desbois explique en quoi la confrontation avec la littérature permet à la géographie d’interroger de manière féconde son statut de science humaine. Dans le second essai, Philippe Gervais-Lambony prend pour point de départ une analyse de la restitution de l’expérience de l’espace par Saint-Exupéry et pour point d’arrivée une réflexion sur l’expérience de l’espace urbain. Proust, Cendrars, Camus, Gibson, mais aussi Edith Piaf et bien d’autres, sont mobilisés, pour montrer de quelle façon la littérature, en rendant compte de l’expérience subjective de l’espace, permet à la géographie, et plus largement aux sciences sociales, de réintégrer le facteur humain.

Les deux auteurs sont géographes. Enseignants-chercheurs à l’Université Paris Nanterre ils sont membres du Laboratoire Architecture Ville Environnement (LAVUE).

Sommaire

Avant-propos

L’humain de la géographie humaine : espace, science et littérature (Henri Desbois)

La carte et la liquidation de l’humain

Naissance de la géographie humaine

Le retour de l’humain en géographie

Géographie humaniste et littérature

Littérature et géographie de l’expérience (Philippe Gervais-Lambony)

Saint-Exupéry, géographe de l’expérience

De l’exil

… à la reviviscence

Du désert

… à la ville


2017 – 144 pages – Format : 13,5×20 cm
isbn : 978-2-84016-269-8 – Prix : 10€
Illustration N&B – Langue : français