Sous la direction de Samir Hadj Belgacem et Foued Nasri
Cet ouvrage rassemble des sociologues, des historiens et des politistes pour interroger les mémoires et les usages sociaux de La Marche pour l’Égalité et contre le racisme de 1983. Il propose différents angles pour envisager une sociohistoire de cette mobilisation collective. Les contributions s’appuient sur les apports de la sociologie du militantisme et des mobilisations des groupes minoritaires pour étudier à nouveau frais un évènement et comprendre en quoi il a fait date dans l’histoire de France. Il entend également étudier la construction d’une mémoire de la Marche en lien avec la position sociale de ses porteurs, de ses lieux de production et en fonction des différentes échelles de l’évènement.
Ainsi, l’ouvrage interroge certains mythes fondateurs relatifs à l’émergence d’une « génération spontanée » de « Beurs », qui affirmerait une « nouvelle identité » et qui porterait principalement « des revendications culturelles ». À cette fin, il invite à analyser la réception locale de l’évènement, contribuant à nuancer l’unanimisme dont il a été crédité, ainsi qu’à étudier les freins rencontrés, les limites de son autonomie politique et, in fine, de ses promesses comme de sa portée. Enfin, le livre constitue un guide pour des enquêtes futures en faisant le point sur l’historiographie et les sources à disposition des chercheurs.

Sommaire

 

  • Lexique des abréviations et sigles
  • Introduction : Une histoire en marches

Les mémoires de la Marche.
D’un non-lieu de mémoire aux luttes mémorielles

  • La Marche, trente ans après. La promotion d’une égalité sous conditions
    Abdellali Hajjat
  • Une commémoration ratée. Chroniques d’une Bérézina de la communication politique
    Ahmed Boubeker
  • De l’antiracisme au travail de mémoire. Le changement de conscience politique au Tactikollectif
    Yoshimi Tanabé 69
  • La difficile transmission d’une mémoire des luttes. Expérience d’un militant
    Farid Taalba

La réception de la Marche au sein des espaces militants locaux

  • Un soutien critique. La participation ambivalente du Comité Gutenberg à la Marche
    Victor Collet
  • Une politisation a posteriori. La réception de la Marche au Blanc-Mesnil et ses effets
    Samir Hadj Belgacem
  • Le collectif Rhône-Alpes et la tentative de construction d’un mouvement national
    Foued Nasri
  • Parler au nom de la jeunesse d’origine immigrée. La difficile émergence d’une représentation politique
    Adèle Momméja et Samir Hadj Belgacem

Des marches dans la Marche : de la diversité générationnelle aux singularités genrée et ethnique

  • Les portées culturelles et sociales de la Marche, entre mémoire et histoire
    Alain Battegay
  • Les « enfants de harkis » et la Marche : participation, mobilisation et enjeux mémoriels
    Abderahmen Moumen
  • Marcheurs et ouvriers immigrés : une cause commune introuvable ?
    Vincent Gay
  • Les enjeux de visibilité et de représentation des femmes dans les mobilisations des héritiers de l’immigration
    Foued Nasri
  • La Marche de 1983 dans l’histoire de France ?
  • Inventaire des sources
  • Bibliographie


2018 – 282 pages – Format : 15,5×24 cm
isbn : 978-2-84016-307-7 – Prix : 20€
Illustration N&B – Langue : français