sous la direction de O. Andurand, M. Deniel-Ternant,
C. Galland et V. Guitt ienne-Mürger. Préface de J. Delumeau

La trentaine d’études réunies dans ce volume entend témoigner de la richesse de l’oeuvre de Monique Cottret, de l’importance des pistes qu’elle a ouvertes et de leur stimulante postérité intellectuelle. De l’Église primitive à la Bastille, des jansénismes au tyrannicide, sans oublier Rousseau – l’incontournable –, ses thèmes de prédilection sont liés à « l’histoire des mentalités », du politique et du religieux ; ce sont eux qui irriguent l’ouvrage. Geste d’amitié envers celle qui fut leur collègue et amie, les études s’inscrivent dans le temps long du Moyen Âge au XIXe siècle et rappellent l’artificialité de la coupure entre les époques. L’histoire, fondée sur l’échange et la transmission, est une discipline en pleine mutation qui se nourrit de l’apport des autres sciences humaines et sociales. Nouvelles sources, approches renouvelées, les contributions rassemblées proposent ainsi une réflexion croisée sur l’histoire, ses méthodes et ses pratiques.

2019 – 601 pages – Format : 15 x 21 cm
isbn : 978-2-84016-330-5– Prix : 23€
Langue : français