Choix des textes, préface et notes de Christian Jouhaud – Illustré par Lauriane Schulz

La Comédie-ballet Je vous prends sans vert a été jouée 64 fois à la Comédie-Française. Donnée comme « deuxième pièce » – le jour de sa création en 1693 après Le Misanthrope –, elle n’a été éditée qu’en 1699.
Elle raconte l’histoire d’un officier qui se fait passer pour mort afin de surprendre le dévergondage de son épouse. Et la joie règne en effet dans le château où la jeune femme fête l’arrivée de mois de mai.
Cette pièce facétieuse et leste montre une image peu conventionnelle du XVIIe siècle. Le trouble commence avec son titre. Que signifie Je vous prends sans vert ? L’enquête conduit d’abord dans la chambre de Louis XIV enfant et mène ensuite d’un jeu à l’existence incertaine jusqu’aux dérivations littéraires d’une expression usuelle. Le mystère de l’auteur caché accompagne aussi Je vous prends sans vert et les textes qui lui font escorte
dans cette réédition

Sommaire

Préface
Histoire en vert
Je vous prends sans vert
Autour de Je vous prends sans vert
Vaudevilles
Le contrat et Je vous prends sans vert
Lettre ou cartel du mois de May
Mercure Galant, Mars 1709

Deux contes en vers
Charles Lenfant Chevalier de Saint-Gilles,
La pénitente masquée ou le directeur dupé
Jean de La Fontaine, La confidente sans le savoir
ou le stratagème


2020 – 132 pages – Format : 12 x 18 cm
isbn : 978-2-84016-353-4– Prix : 13 €
Illustrations N&B – Langue : français