Federigo Tozzi. Texte traduit et présenté par
Alessandro Benucci et illustré par Fredde Rotbart

Publié à titre posthume en 1923, Les Égoïstes est le dernier roman de l’auteur siennois Federigo Tozzi (1883-1920) et le résultat d’un long travail d’écriture et de révision. Dans cette œuvre originale et unique, Tozzi
décrit les conflits intérieurs du jeune musicien Dario Gavinai, qui a quitté sa province toscane pour satisfaire ses ambitions artistiques dans la capitale italienne et rencontrer l’amour. Mais ses rêves sont bientôt aspirés par le tourbillon des mondanités romaines qui finissent par repousser Dario loin d’Albertina, qu’il aime pourtant, et loin des frivolités des milieux intellectuels. Seul ou en compagnie de quelques amis, il assume sa marginalité existentielle qui l’entraîne à se promener dans les rues de la Rome du début du XXe siècle et à traverser ses faubourgs populaires pour atteindre la campagne et ses plaines verdoyantes ou ocrées. Un univers d’hallucinations et de visions oniriques s’impose à lui : Dario laisse ainsi émerger ses émotions les plus profondes qui le préparent à un dénouement
inespéré. Avec Les Égoïstes, Tozzi écrit le dernier chapitre – et le plus accompli – de son émouvante autobiographie romanesque.

[/toggle]


2020 – 136 pages – Format : 12 x 18 cm
isbn : 978-2-84016-363-3– Prix : 12 €
Langue : français – Illustrations noir et blanc