Laurent Gaissad – Préface de Catherine Deschamps

Force est de constater que les « lieux de drague », territoires sexuels non-mixtes s’il en est, n’ont pas disparu de nos villes et de nos campagnes. On peut bien entendu s’en étonner quand on songe aux politiques municipales aménageuses ou répressives qui ont cherché partout à les éradiquer, au développement urbain des commerces « réservés » à la sexualité gay, et aux morales préventives en pleine épidémie de sida. Et s’en étonner d’autant plus face aux derniers acquis d’égalité juridique comme le mariage pour tous, ou avec l’avènement récent des rencontres sexuelles médiatisées par internet. La virtualité des espaces publics où nos désirs et nos sexualités trouvent aujourd’hui à s’exprimer, dans le droit comme dans les statuts online, n’a pourtant pas éliminé ces emplacements réels, ces lieux secrets et notoires à la fois, accessibles à tous les hommes, hétéros et homos, mais séparés du monde. Voyage ethnographique au long cours entre Marseille, Toulouse et Barcelone, Hommes en chasse en retrace l’impermanence durable, révélant au passage les transformations transitoires de soi à l’œuvre dans ces expériences sexuelles sans lendemain.

Sommaire

Préface.
Dispersion, fluidité et persistance de la Maison des hommes

Il faut bien des préliminaires
En boucle
Écrire le secret
Chroniques territoriales

Ça bouge au centre
Cours circuits
Espaces et identités à géométrie variable
Ils font ça dans le noir ?
« Non à Wagner ! »
« Sébasto maintenant, c’est ici… »
Effets de lieu et de milieu
Tristes topiques (1)
De Saint-Charles à l’Euroméditerranée
Désordres établis du plein centre marseillais

Extensions nocturnes
Sub urbe hortum
« Welcome to Borély Park ! »
Une île dans la ville
Ligne droite et chemins de traverses
Cette forêt sauvage, âpre et infranchissable
Vis-à-vis du quotidien
Tristes topiques (2)
Montjuic hétérotopique
Sainte Famille et ville olympique
Pas de quartier pour les villes moyennes

Ne rien y voir comme en plein jour
La forêt métropolitaine : éléments de contexte
La forêt métropolitaine : éléments de mesure
Gare au Réaltor
Confins métropolitains
Tristes topiques (3)
L’après AZF de la drague sur l’île du Ramier
Sauvagerie naturelle et cadastres oubliés

L’horizon des secrets
La Palme ou les limites de la ville
L’énigmatique « complexe lagunaire »
Trouble désir et vocations intermédiaires
Nouvelles normes sur la plage
Un patrimoine au-dessus de tout soupçon

Conclusion
Bibliographie
Liste des sigles


2020 – 188 pages – Format : 17 x 23 cm
isbn : 978-2-84016-371-8 – Prix : 13 €
Langue : français